Incontinence urinaire post-prostatectomie

Incontinence urinaire post-prostatectomie

Prostatectomie

Si vous allez ou avez subit une prostatectomie radicale, une visite en physiothérapie périnéale vous permettra d’avoir des conseils facilitant les inconvénients de la chirurgie. De plus, vous aurez des exercices et techniques permettant de vous rétablir plus rapidement et de trouver une fonction urinaire et érectile optimale.

Les principales séquelles de l’opération sont, l’incontinence urinaire à l’effort, l’urgence urinaire et l’impuissance. Rassurez-vous que ces problèmes s’améliorent avec le temps, sur une période en moyenne de 2 ans.

Impuissance

Étant l’incapacité à obtenir ou maintenir une érection permettant la pénétration. Elle est en autres causée par le risque durant la chirurgie, de l’atteinte des nerfs.

Saviez-vous que Même si les nerfs sont coupés, les sensations dans votre pénis et l’orgasme restent intacts, c’est-à-dire normaux.

Il y aussi des médicaments qui peuvent vous aider, en plus des exercices du plancher pelvien, discutez-en avec votre médecin

Séquelle de la chirurgie: 35-60% des hommes souffriront d’incontinence urinaire suite l’intervention. Ceci est le résultat de la perte d’un sphincter musculaire impliqués dans la rétention des urines.

XVM1f05d38a-421a-11e8-ad7a-1b7da48f683b
shutterstock_1323943157 (2)

Rééducation érectile suite à la chirurgie

La stimulation sexuelle permettra de retrouver l’érection optimale. La stimulation doit être faite dès possible, soit après le retrait de la sonde ou dans les quelques semaines suite à la chirurgie. Il vous sera possible de stimuler pour reproduire un début d’érection de différentes manières. Par stimulation visuelle, auditive, par l’écoute de films, revues et imagination érotiques.

Les exercices de renforcement contribuent à intensifier l’érection lorsqu’elle est partielle.

Suite à la chirurgie, les fuites urinaires lors d’envie et des efforts comme tousser, éternuer, se lever ou soulèvement d’une charge sont normales pour quelques semaines et diminueront de façon progressive, mais si elles persistent plus de 3 mois, il est grandement recommandé de voir une physiothérapeute en rééducation périnéale.

 

Pour s’assurer un retour plus rapide et optimal, il est recommandé de voir une physiothérapeute en rééducation périnéale idéalement avant la chirurgie, afin d’augmenter votre force musculaire, avoir les techniques pour éviter les fuites, pour hygiène de vie pour éviter d’affaiblir votre plancher pelvien et maitriser les exercices qui seront repris dès le retrait de la sonde.

Si la réadaptation n’a pas eu lieu avant la chirurgie, il est conseillé de débuter rapidement post chirurgie la réadaptation avec la physiothérapeute (2 à 3 rencontres), afin de connaître ou d’ajuster les exercices de renforcement, les diverses techniques et conseils pour éviter les fuites d’urines dans diverses situations.

Selon les recherches, le recours à la continence se fera plus rapidement si les exercices de plancher pelvien sont pratiqués avant la chirurgie ou rapidement en post-chirurgie de la prostate chez l’homme. (ICI,2016)

L’ajout de la rétroaction biologique au renforcement du plancher pelvien engendre des bénéfices supplémentaires pour l’homme qui ont subi une prostatectomie radicale et qui ont de l’incontinence urinaire. (Hsu et al., 2016, méta-analyse)

Une forte association entre le retour de la fonction érectile et de l’incontinence urinaire est observée. Les hommes continents ayant 5,4 fois plus de chances de retrouver leur fonction érectile.

L’entrainement du plancher pelvien avec rétroaction biologique semble avoir un impact significatif sur le retour de la fonction érectile après une prostatectomie radicale. Prota et al., 2012